L’ESPADRILLE DANS LES MEMOIRES


Nous connaissons tous les espadrilles de Mauléon, mais les
célèbres sandales de corde n’ont pas toutes été fabriquées
dans le chef-lieu de la Soule.
En effet, une des usines mythiques de l’espadrille se trouve
à Arette, en pleine Vallée de Barétous. C’est l’usine Pee-Laborde.
Fermée depuis bien longtemps, l’usine d’Arette est devenue Picnic,
un tiers-lieu créatif où l’on peut chaque semaine avoir accès à des
produits locaux de producteurs du coin.
Dans une ambiance industrielle PicNic met aussi à disposition un
espace de coworking convivial avec sept bureaux.
Récemment, PicNic a renoué avec son passé. Une collecte
des mémoires ouvrières, menée par l’équipe du Pays d’Art
et d’Histoire, a permis de retrouver moult objets ayant trait
aux temps de l’espadrille.
Cette collecte est à retrouver en vidéo du 16 au 18 juillet,
à la Confluence des gaves, lors du lancement d’Influence,
la Biennale du textile contemporain à Oloron.
L’objectif est de mettre à l’honneur les traditions textiles
qui jusqu’au début du XXe siècle ont fait d’Oloron une ville
d’industries textiles.