LE PREMIER TERMINAL DE FERROUTAGE BÉARNAIS INSTALLÉ À PUYOÔ


La plateforme est fin prête, il ne manque plus que les trains.
À la gare de Puyoô, le Béarn est enfin doté de son premier terminal de ferroutage. Géodis, filiale la SNCF, a géré le projet et a investi un million d’euros. Pour mettre en place ce nouvel outil en quelques mois, 320 mètres de rail ont été rénovés.
Les trains de marchandises s’avanceront dessus pour être ensuite déchargés par un appareil élévateur déjà présent sur site et conduit par la société STBV, située à Lacq.
Le choix de la gare de Puyoô est géographique, puisqu’elle est située à la frontière entre les Landes et les Pyrénées- Atlantiques. Elle peut alors attirer des entreprises à user du terminal qui reliera le Sud-Ouest au Sud-Est, notamment Martigues, proche du dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer. Grâce à quatre trajets ferroviaires par semaine opérationnels dès le 4 septembre, le terminal devrait permettre d’éviter la circulation annuelle de 3 000 camions.
De plus, le site sera également une zone de stockage du retardant, produit de lutte contre les feux de forêt.