À GABASTON, SOFTIVERT VEUT RÉVOLUTIONNER L’AGRICULTURE


Agriculture et électronique font bon ménage depuis quelques années. Le secteur a évolué pour gagner en productivité, en qualité de produits et de conditions de travail. Mais certains n’ont pas attendu l’arrivée du progrès, ils l’ont créé.

C’est le cas de Jean-Luc Picourlat, éleveur béarnais à Gabaston. Au début des années 2000, ce passionné de robotique a fondé la société Softivert qui crée des outils et des logiciels pour l’agriculture de précision : systèmes de guidage embarqué, convertisseurs électriques pour machines, régulateur d’outils pour utiliser uniquement les doses nécessaires aux cultures… Softivert, qui vient de fêter ses 20 ans d’existence, ne compte pas s’arrêter là et peut viser le million d’euros de chiffre d’affaires annuel avec sa nouvelle création: le SoftiRover.

Il s’agit d’un tracteur autonome sans conducteur, 100 % électrique, qui peut fonctionner sur des grands champs de maïs. L’outil est capable de biner, semer et même pulvériser. Grâce à des capteurs, il peut s’arrêter en cas d’obstacle.

Vous pouvez retrouver la gamme complète de produits sur preciagri.com.